Le Deal du moment : -48%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
68 €

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009

Aller en bas

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 Empty Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009

Message  Phoenix le Ven 31 Juil - 12:38

Note d’observation de Testudo hermanni, Gmelin 1789 au Nord Est de l’ile de Majorque (Espagne)

La présente note repose sur 2 périodes différentes d’observation, la première en mai 2009 et la seconde au début du mois de juillet 2009.
L’ile de Majorque fait partie des Baléares, en territoire espagnol. La tortue d’hermann (Testudo hermanni est présente sur l’ile depuis environ 3000 ans, selon la litérature, date à laquelle l’homme s’est installé sur ce joyau isolé de la Méditérannée. Il existe différentes populations, en deux zones disctinctes, la première au Nord est de l’ile, et la seconde au Sud est. Ces populations sont très probablement en meilleur état que la population du Var, et comme souvent chez l’espèce, on peut trouver localement un grand nombre de spécimens tandis qu’il n’y en a parfois plus aucun 500m plus loin. L’ile s’est grandement devellopée depuis la fin du siècle dernier, le tourisme grandissant associé à une politique d’urbanisation souple fait que de nombreux sites ont été endommagés et sont désormais coupés par des routes, ou des propriétés.

La population présumée la plus importante se trouve au Nord est de l’ile. La plupart des sites ou l’on trouve la tortue d’Hermann sont de type guarrigue méditérannéenne , au sol riche en fer. Proches de la mer (ou des ‘Calas’) ou bien davantage dans les terres restées à l’état sauvage, on y trouve surtout des arbustes et arbrisseaux comme le pistachier lentisque (Pistacia lentiscus), la myrte (myrtus communis), divers cistes (Cistus sp.) ainsi que d’autres essences typiques de la méditérannée comme le thym (Thymus sp.), des clématites blanches (Clematis vitalba) ainsi que quelques bulbeuses (Allium sp.). Par endroits, on trouve de grandes populations de palmiers de Méditérannée (Chamaerops humilis). On trouve quelquefois Testudo hermanni dans les clairières de pinèdes naturelles, nombreuses sur l’ile, ainsi que dans certaines biotopes dunaires de bord de mer, localement. Toutefois l’espèce ne semble pas etre présent à moins de 100-150m de la mer. Note importante : la plupart des tortues observées étant dans des guarrigues densément peuplés de pistachiers lentisques.

Les tortues s’aventurent parfois près des champs cultivés ou l’on trouve en grands nombre oliviers (Olea europa), figuiers (Ficus carica), amandiers (Prunus dulcis) , caroubiers (Ceratonia siliqua) et parfois figuiers de barbarie (Opuntia ficus indica). Les prédateurs semblent moins nombreux que sur le continent (rats, genettes, goélands) ; toutes les tortues mortes observées ont été écrasées par des voitures (note personnelle).

Dans les guarrigues, on trouve aisément des fèces de tortues sur les chemins ou sous les arbrisseaux. Coté alimentation, on peut supposer qu’elles se nourrissent majoritairement des graminées, ainsi que du Plantain majeur , du trèfle blanc et du laiteron au printemps et à l’automne ; la diète estivale étant principalement composée d’herbes sèches.

Le climat est de type méditérannéen chaud (zone USDA 10-11) avec un période fraiche l’hiver, mais sans aucun gel. La période d’activité est donc plus longue que dans le Var par exemple, et les chaleurs estivales provoquent visiblement un phénomène d’estivation (note : 3 juvéniles ont été trouvés ensemble dans un trou profond en Juillet 2009). L’été n’est pas idéal pour l’observation, néanmoins, on trouve localement de nombreux débris d’œufs éclos. Pour observer les tortues d’Hermann, la période printanière semble toute indiquée, les tortues sont bimodales et sortent le matin et le soir, tandis que l’activité est essentiellement matinale en été. En avril/mai, il est en outre possible d’entendre le rale des males lors des accouplements, ou bien encore les chocs entre carapaces lors des assauts.

Meme si l’état des populations semble satisfaisant localement, la tortue marjoquine souffre de l’urbanisation de l’ile (destruction des sites),du tourisme(prélèvements). En outre, l’espèce semble payer un lourd tribu l’été, écrasées par les voitures lorsque l’ile est massivement investie de touristes. A l’instar de ses ‘sœurs’ françaises ou italiennes, Les incendies sont également un gros problème, comme récemment celui de Petra ou 152 tortues ont péri, soit environ 84% de la poplation locale selon les écologistes
(Source : http://www.diariodemallorca.es/secciones/noticia.jsp?pRef=2008092700_1_395956__Mallorca-Portada-ultimo-gran-incendio-calcina-tortugas en espagnol).

J’espère que comme moi, vous allez avoir envie de visiter les Baléares, non pas pour ses attractions touristiques, mais simplement pour trouver un des derniers bastions (après la Toscane) ou Testudo hermanni prospère encore en Europe.
Ezekiel


Palmier de méditérannée
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1030738p

Guarrigue
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1030795p

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1030796

Tortue écrasée sur un chemin, proche des habitations humaines...
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1030786o

Male et femlle adultes au mois de mai 2009 (parade en cours)
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1020492s

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1020493y

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1020494x

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1020495

Le male seul
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1020496b

Un trou dans lequel on trouve des juvéniles estivant en été, on distingue aisément les fèces
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040186

Juvéniles
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040192a

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040193k

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040195l

Groupe
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040199w

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040203

Juvénile le plus vieux observé, probablement 6 à 10 ans
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040206q

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040211

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040215b

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040218w

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040221

Le meme, avec un autre juvénile (remarquez l'absence de tache foncée sur la première vertébrale)
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040208q

Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040217g

Juvénile 3
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040210

Un oeuf (!) trouvé le long d'un chemin, sous une butte, dans un biotope très caillouteux - Juillet
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040226

End!
Votre serviteur 'in situ', dans son élément
Note d'observation de Testudo hermanni à Majorque - 2009 P1040237p
Phoenix
Phoenix
Admin

Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 27/05/2008
Localisation : Ile-de-France

http://tortues-exotiques.forumexpress.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser